Coder pour la physiothérapie

David-Tran
24 mars 2014 / Par / 0 Commentaire

MONTRÉAL – Un nouvel outil en physiothérapie voit le jour à la foire d’informatique médicale Hacking Health 2014. 

Baptisé Breaking Bed, le projet vise à calculer le temps que passe un patient au lit à l’aide de capteurs placés sous le matelas. Un poste central recueille les données provenant des capteurs et génère une vue d’ensemble du niveau d’activité des patients sur une unité.

Le physiothérapeute David Tran, qui travaille à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, fait partie de l’équipe de conception. Pour lui, Breaking Bed comble un besoin réel dans les centres hospitaliers. « Plusieurs études démontrent que les patients ne bougent pas suffisamment à l’hôpital, explique-t-il. Connaître leur niveau d’activité permet de mieux prioriser nos interventions et d’optimiser le temps de l’équipe soignante. »

En sachant le temps passé au lit,il serait plus facile selon lui de responsabiliser les membres de l’équipe, et d’ainsi stimuler les patients en dehors des séances de physiothérapie.

Le groupe de travail, composé de deux physiothérapeutes, trois développeurs Web et deux gestionnaires de projet, a conçu le prototype au cours du second événement Hacking Health de Montréal. Ce rassemblement annuel permet à des cliniciens en santé et à des professionnels de l’informatique de collaborer afin de résoudre des problématiques inhérentes au système de santé.

Guillemets-entrantsLes travailleurs de la santé et les développeurs appartiennent à des mondes qui se côtoient peu. Hacking Health permet la rencontre des problématiques sur le terrain avec les moyens pour y remédier, le temps d’une fin de semaine.Guillemets-sortants

- David Tran

Le finissant de l’Université McGill est à la recherche de professionnels de la physiothérapie oeuvrant dans divers milieux de travail pour perfectionner le prototype et ultimement procéder à une première phase de tests.

Hacking Health est un événement annuel qui se déroule dans plusieurs villes au Canada ainsi qu’à travers le monde. Le centre hospitalier Sainte-Justine a collaboré à l’édition montréalaise de 2014.

Pour en savoir plus

http://www.hackinghealth.ca/