Lève-toi et remarche

Ed Kaiser, Edmonton Journal
19 septembre 2014 / Par / 0 Commentaire

Il y a 4 ans, Denny Ross s’est fracturé le dos à la hauteur de la deuxième vertèbre dorsale. À 35 ans, ce père de famille a vu sa vie changer à jamais. Cet accident de voiture, l’avait laissé paraplégique. Il n’a jamais pensé qu’un jour il marcherait de nouveau.

Mais depuis les 3 derniers mois, dans les couloirs du sous-sol de l’Université de l’Alberta, Denny Ross marche. Ses premiers pas, il les doit à l’exosquelette robotisé ReWalk et à la société albertaine Spinal Cord Injury Treatment Centre Society. Cette dernière a fait l’achat de l’appareil de marche au coût de 84 000$ et en fait la location à la maison d’enseignement qui peut mener à bien son projet de recherche.

L’étude menée par la physiothérapeute Jaynie Yang tente d’explorer les bénéfices que peuvent tirer les personnes paraplégiques à utiliser la technologie robotique. L’aide technique est munie d’orthèses articulées motorisées et contrôlées par un ordinateur intégré. Ainsi, les jambes parétiques sont mobilisées par l’exosquelette et le patron de marche ajusté par informatique.

La professeure et chercheure a débuté ce projet pilote à la mi-juin. Ils sont 2 participants blessés médullaires qui à raison de 5 fois par semaine s’entraînent à la marche assistée pendant une heure et demie par jour. Dr Yang veut mesurer les bénéfices que les sujets peuvent tirer d’un tel appareil au niveau du renforcement moteur et des voies sensorielles.

Pour la chargée du projet, cet appareil est révolutionnaire. Selon elle, il permet aux sujets paralysés de marcher plus longtemps avec moins d’effort. La chercheure a confié au Edmonton Journal qu’elle espérait élargir le projet de recherche avec un nombre plus grand de participants sur une plus longue période de temps.

Quant à Denny Ross, qui a passé les 4 dernières années en fauteuil roulant, cette expérience de marcher à nouveau est tout simplement incroyable.

*Photo courtoisie Ed Kaiser, Edmonton Journal